Selon une récente étude menée par l’institut de sondage IPSOS, les Françaises sont les moins bien satisfaites sexuellement d’Europe. A l’avant dernière place du classement, on trouve les Luxembourgeoises précédées des Britanniques. A noter que tout en haut du classement, on trouve les Belges.
La majorité des françaises n’est pas satisfaite sexuellement, c’est ce que nous explique Sylvain Mimoun. Le médecin tient à nuancer cette affirmation. Les couples n’ont pas forcément, de manière répétitive, des séances amoureuses des plus torrides ! Et c’est heureux, sinon cette gymnastique rythmique deviendrait banale !

Dans le même temps, dire tout haut qu’on n’est pas satisfaite de sa libido que l’on trouve trop normale est également un non-sens. La notion de normalité ne s’applique pas à la sexualité, du moment que l’on assume ses pratiques et son plaisir.

Par conte, une chose est sûre, si vous voyez que votre couple s’enlise, consultez !  Il faut repenser le passage à l’acte amoureux. Un rapport sans préliminaires est comme une rencontre sans séduction. Ça n’a aucun intérêt. Quand on vient de se rencontrer, on prend le temps de se séduire : se maquiller avant un rendez-vous, choisir une chemise flatteuse. Bref, on veut se présenter le mieux possible. Lors de ces préparatifs, on imagine, on extrapole, on se met déjà en appétit pour la rencontre !
C’est comme ça qu’on lutte contre l’insatisfaction sexuelle ! En se mettant en appétit, en prenant le temps de redécouvrir l’autre, en imaginant avec tendresse les retrouvailles.
Soyez complices, donnez  vous de l’espace et du temps. Créez-vous des surprises, des rendez-vous, des moments juste pour vous deux. Bousculez le quotidien ! Improvisez un dîner, une sortie, même juste boire un verre au café du coin, comme lors de la première rencontre.

Related Article

Write a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *